Actualite du Jour

2016-06-10 10:47:19

Remise des certificats aux laureats PME START de la deuxieme promotion


PME START Bukavu est un projet de formation initié au sein de l’UCB depuis février 2012 en partenariat avec l’ICHEC-PME (Brussels Management School) et l’Association Amitié Belgique Bukavu. Ce programme de formation est conçu en vue d’outiller des jeunes entrepreneurs en matière de création et de gestion des PME. PME START Bukavu a des liens directs avec la Cellule PME Kivu qui date depuis 4 ans et qui a pour vocation, par le biais de l’UCB, l’encadrement des entrepreneurs et autres opérateurs économiques du Kivu et de la région.

Les lauréats de la seconde promotion de PME START Bukavu ont suivi leur formation pour une période de deux mois (juin & juillet). Cette formation, dispensée par des enseignants de l’UCB et ponctuée d’échange d’expériences avec quelques opérateurs économiques de Bukavu, a porté sur la gestion financière des PME, les statuts juridiques et régime fiscal des PME en RDC, le profil d’une entreprise, le marketing, la vente, etc. Deux assistants de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’UCB, Romeo Baguma et Joséphine Matabaro préposés à l’animation de PME START Bukavu ont également apporté un appui technique considérable quant à l’aboutissement de la formation.

différents projets ont été présentés par les finalistes, le samedi 28 juillet 2012, au cours d’un jury : (1) Akilimali Buuma Julien, Ecole des adultes ; (2) Rudahindwa Ntakalalwa Benjamin, Savonnerie ; (3) Aksanti Changa Christian, Ecole des métiers à Panzi ; (4) Musa Mapera Roméo, Boulangerie à Miti/Kabare ; (5) Fungilolo Mutama Olivier, Elevage des poules à Walungu ; (6) Christian Damas Bahati, Initiatives pour la promotion de la femme et de l’enfant sur l’ile d’Idjwi portant sur la pêche des fretins ; (7) Bahirwe Cuma Jean Marie, Assainissement de la ville de Bukavu ; (8) Donatila Sifa Ruhamanyi, Minoterie à semoule à Kamanyola ; (9) David Muderhwa Katwanyi, Secrétariat public à Kadutu ; (10) Bahati Kalonga Jean-Baptiste, Elevage des porcs ;(11) Elie Mahamba Muhindo Kamate, Ecole technique féminine et (12) Cizungu Bazibuhe Alain, Bureau d’Etudes pour Gestion de la main d’œuvre à Kadutu.

La cérémonie de remise des brevets aux lauréats précités a été agrémentée par le partage d’un verre de rafraichissement. Mais avant d’en arriver là, quelques paroles d’encouragement ont été prononcées à l’endroit des lauréats afin de les réconforter dans leurs louables initiatives. C’est dans ce cadre qu’Olivier Iragi, Représentant des étudiants de la première promotion PME START Bukavu a eu des mots justes pour encourager les lauréats du jour, en les invitant à plus de collaboration et de travail en réseau. « J’avais l’idée de mon projet depuis 2009 mais je ne savais pas comment le matérialiser. Quand j’ai appris certains cours ici à l’UCB (vente, gestion, etc.) je me suis senti outillé. Maintenant je n’ai plus peur, je peux défendre mon projet au niveau national et je compte y arriver ».

De son côté, le CT Célestin Bucekuderhwa, a tenu à rappeler que les projets présentés par les finalistes sont des petits projets mais des projets promoteurs parce qu’ils permettent de créer de l’emploi une fois qu’ils sont lancés. « Nous devons faire des rêves, sans pour autant être rêveurs. Faire de rêves signifie projeter un avenir meilleur. Ne pas être rêveur signifie aussi ne pas lancer ou initier des projets qui ne seront jamais réalisés. Voilà pourquoi nous focalisons l’attention sur des projets prometteurs, c’est-à-dire susceptible de relancer l’économie de la province », a précisé le Directeur de la Cellule PME START. Aussi a-t-il émis le vœu de voir d’autres personnes venir nombreuses s’inscrire chez PME START Bukavu afin qu’ensemble, tôt ou tard, on puisse couvrir tous les besoins économiques de la province. Car, cela est tout de même possible avec des projets encourageants portant sur les biens et les services, comme la production du pain à Miti, l’assainissement urbain, etc.

La formation en PME ne devrait pas se limiter uniquement aux adultes et aux jeunes. Ainsi, d’autres formations sont annoncées les mois à venir à l’intention des élèves du niveau secondaire et du primaire et même ceux de l’école maternelle : « la devise de PME : c’est entreprendre pour réussir. On ne peut pas réussir si l’on n’a pas entrepris. Nous voudrions que nos enfants, même dès la maternelle, puissant commencer à entreprendre en étant jeunes pour que demain ils ne puissant pas être circuités par la vie », a conclu le CT Célestin Bucekuderhwa.

Revenant sur la devise de l’UCB “Super lacus ac montes splends” comme une université qui est appelée à briller sur le lac et les montagnes du Sud Kivu, Monsieur l’Abbé Déogratias Ruhamanyi, venu de Belgique à Bukavu pour célébrer ses 50 ans de vie sacerdotale, a évoqué les difficultés dans lesquelles l’UCB avait vu le jour. Et au passage, il a fait allusion aux initiateurs et fondateurs de cette université à laquelle ils avaient confié la mission de soutenir la population du Sud-Kivu dans ses initiatives de relance économique. Voilà ce qui avait autrefois motivé l’ouverture de la faculté des Sciences économiques et de gestion et le projet PME START s’inscrit dans cette faculté et dans cette logique. En créant ladite faculté, a-t-il ajouté, l’idée des fondateurs était de former des étudiants qui, au lendemain de la collation de leurs grades économiques, ne soient pas demandeurs mais créateurs d’emplois.

Le Recteur honoraire de l’UCB a rappelé qu’au terme de leur formation dans le cadre de PME START, les laurétas ne sont plus demandeurs mais créateurs d’emploi. En outre, il a fait allusion à Martine Paret et Joseph Houyoux, initiateurs de PME START à l’UCB et à Bukavu, à travers l’Association Amitié Bukavu Belgique (ABB) qu’ils avaient mise sur pied depuis 5 ans. « Je suis très heureux de constater que vous vous inscrivez dans l’idée de cette devise de l’UCB “Super lacus ac montes splendens”.Continuez toujours à briller par vos réalisations ; c’est sera une valeur ajoutée ; il faut toujours ajouter de la valeur à ce qui existe. Je souhaite plein développement et longue vie à vos PME et je ne manquerai pas de parler à Joseph Houyoux et à Martine Paret de vos projets et de vos réalisations » a conclu Monsieur l’Abbé Déogratias Ruhamanyi qui s’adressait spécialement aux jeunes entrepreneurs.

L’esprit entrepreneurial visant la création de l’emploi et des richesses a été mis en évidence dans les propos de Monsieur l’Abbé Paul Kadundu, Recteur de l’UCB. « Ce que tu sens dans ton cœur, fais un effort pour le réaliser ; la logique entrepreneuriale est une logique de création ». C’est en ces mots qu’il s’est adressé aux jeunes entrepreneures tout en rappelant que les domaines dans lesquels on peut créer des emplois et générer des richesses sont divers, entre autres les secteurs religieux, humanitaire, économique, artistique, sportif, etc. En effet, a souligné Monsieur l’Abbé Recteur, « il n’est pas interdit de gagner de l’argent, le problème est plutôt de savoir pourquoi l’on gagne de l’argent ».

La création d’emploi qui génère également des richesses suppose l’association d’un nombre important d’acteurs. A titre illustratif, celui qui crée une boulangerie, son œuvre est une valeur ajoutée et pourra s’associer d’autres collaborateurs et donnera ainsi de l’emploi à ceux qui n’en n’ont pas. Il en est de même pour cet entrepreneur qui initie une école. Celui qui crée la richesse gagne de l’argent pour lui-même et pour d’autres en leur donnant de l’emploi. Un entrepreneur qui installe son secrétariat public créera de l’emploi pour lui-même et pour les autres et donnera à l’Etat l’opportunité de lui imposer (des taxes) afin que l’Etat ait des moyens nécessaires à la réalisation de grands travaux pour l’avènement d’un développement communautaire. Cette logique doit aussi prévaloir, a précisé Monsieur l’Abbé Recteur, vu que nous sommes tous en train de travailler pour la résurrection de l’Etat congolais.

Enfin, Monsieur l’Abbé Paul Kadundu a encouragé les jeunes entrepreneurs à redoubler d’efforts pour devenir davantage autonomes. Car, a-t-il conclu « Nous devons sortir peu à peu de la logique humanitaire pour entrer dans la logique de la création de la richesse. La création de la richesse me rend indépendants ; elle me donne la possibilité de m’affirmer comme sujet ; c’est-à-dire quelqu’un qui est à même d’écrire lui-même son histoire ; pas seulement comme sujet mais aussi comme acteur social ; cela signifie que non seulement j’arrive à gagner de l’argent pour moi, mais j’ai également les possibilités de le mette au service de la société pour que celle-ci puisse avancer ». Et pour clore ses propos, Monsieur l’Abbé Recteur a exhorté les jeunes entrepreneurs formés par PME START à travailler en réseau afin de pouvoir entreprendre de manière efficace.


Partager avec vos amis sur:

Address
Adresse: adresse bugabo 02, Av. de la Mission, Commune de Kadutu Bukavu RD Congo
Tel : (+243) 993031592, 991585658
Email: info@ucbukavu.ac.cd