Actualite du Jour

13 AVRIL 2013

Reseau de Forets Modeles et biodiversite en RDC


La notion des forets modèles fait peu à peu son chemin depuis que cette initiative avait germé au Canada avant d’être partagée à Rio, lors du sommet international sur la terre en 1992. C’est ainsi que le Secrétariat du Réseau International de Forêts Modèles (SRIFM) et le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) ont pu voir le jour trois ans après. Cette initiative a connu diverses phases évolutives passant par des laboratoires et des vitrines de meilleures techniques d’exploitations et de gestion sylvicoles( lié à la culture et exploitation des bois et forets), l’écologie forestière, l’évaluation des modes de gestions et bioindicateurs, résilience écologique, importance du bois mort et par la gouvernance et le soutien de la société civile intégrant la gestion des conflits ou écocertification (s’assurer que l’exploitation des bois et forets n’endommage pas l’environnement et l’écosystème) dans la planification et la gestion des ressources forestières.
Les forêts modèles sont alors une expression d’un processus fondé sur une approche flexible qui allie les besoins sociaux, culturels et économiques des communautés locales à la durabilité à long terme de grands paysages où les forets sont un élément important. Ce sont des initiatives volontaires de grande envergure faisant le lien entre la foresterie, la recherche, l’agriculture, les mines, les loisirs et d’autres intérêts sur un territoire donné. Le Réseau International des Forets Modèles (RIFM) développe, entre autres thèmes, la gouvernance participative, l’anticipation voire l’atténuation des conflits, l’éducation et le renforcement des capacités, le développement économique durable, la restauration des forets, la conservation et la biodiversité.Voilà, en comprimé, la base du réseautage, d’apprentissage et d’innovation des forets modèles tant au niveau national qu’international.
L’Afrique, de son côté, est entrée dans la danse en 2009 en mettant sur pied le Réseau Africain de Forets Modèles (RAFM) avec pour ambition de faciliter l’établissement, le développement et le fonctionnement d’un réseau panafricain des Forets Modèles, représentatif de la richesse et de la diversité du continent. L’Afrique qui compte deux forets modèles dont une au Maroc et l’autre au Cameroun a vu le RAFM s’établir à Yaoundé d’où il demeure connecté à d’autres réseaux régionaux basés à Costa Rica, Kemptville (Canada), Valladolid(Espagne), Beijing(Chine) et en Russie et Europe du Nord. A part les deux payas africains précités, il sied de noter que d’autres Forets Modèles africains sont en plein développement en Tunisie, en RDC, au Rwanda, au Rwanda et dans d’autres pays du Bassin du Congo. Les Forets Modeles et leurs réseaux régionaux constituent le Réseau International de Forets Modeles (RIFM) dont le siège est basé à Ottawa (Ressources Naturelles Canada). Le RIFM est par conséquent une communauté de pratique mondiale dont les membres oeuvrent pour un but commun : la gestion durable de grands territoires forestiers multidimensionnels. Il comprend actuellement 60 Forêts Modèles dans 30 à travers les cinq continents.
Le RAFM a pour ambition la réalisation des objectifs suivants : (i) construire un réseau panafricain de Forêts Modeles bien gouverné et travaillant à la viabilité des collectivités dans le cadre du développement durable des paysages forestiers ; (ii)soutenir les Forêts Modèles africaines et leurs réseaux nationaux dans leurs efforts de construction et de consolidation d’un modèle de développement et gouvernance locale fondé sur la coopération et l’innovation ; (ii)contribuer à la conception et à la mise en œuvre des politiques africaines viables en matière d’environnement et le développement ; (iv) faciliter les échanges et la capitalisation des expériences dans tous les sujets pertinents pour les Forêts Modèles, dans un esprit de responsabilité environnementale, de développement durable, d’innovation, d’unité africaine et de solidarité internationale.
La RDC, qui regorge de potentialités forestières et écologiques est partie prenante aux Forets Modèles, depuis la signature de l’entente de collaboration entre le Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme et le RAFM en octobre 2011.Le Pole RAFM RDC collabore avec les acteurs politiques et plusieurs partenaires afin de concrétiser l’approche des Forêts Modèles pour que les différentes parties prenantes gèrent harmonieusement leurs ressources forestières. Dans ce contexte, ce pole envisage de (i) définir les bases méthodologiques pour une mise en œuvre de l’approche Forêt Modèle dans le contexte spécifique de la RDC ; (ii)homologuer les Forêts Modèles en construction dans les provinces congolaises de Equateur, du Mayombe, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu représentatives de la diversité des écosystèmes du Bassin du Congo afin de promouvoir un nouveau mode de gouvernance forestière en RDC. Cela exige bien entendu une vision commune dans chaque site et un plan stratégique multi-annuel. Pour le cas du Sud-Kivu, le RAFM est représenté par l’Honorable Théophile Habamungu Mirindi, Leader de la Forêt Modèle des Territoires du Mont Biega. Liant recherche académique et service à la société, au cours de l’année 2013, le RAFM Sud-Kivu a obtenu quatre bourses de stage en faveur de 4 étudiants inscrits à la faculté des Sciences agronomiques de l’Université Catholique de Bukavu.
 Service de Communication UCB


Partager avec vos amis sur:

Address
Adresse: adresse bugabo 02, Av. de la Mission, Commune de Kadutu Bukavu RD Congo
Tel : (+243) 993031592, 991585658
Email: info@ucbukavu.ac.cd