Actualite du Jour

22 juillet 2017

Formation sur l`étude d`orpaillage au CEGEMI


Dans le cadre de l’application de la convention de Minamata, par le projet d’Evaluation du niveau Initial de Mercure (MIA) et du Plan d’Action National (NAP) de réduction de l’utilisation du mercure l’extraction minière artisanale et à petite échelle d’or en République Démocratique du Congo, le Centre d’Expertise en Gestion du secteur Minier (CEGEMI) de l’Université Catholique de Bukavu (UCB) a  été sélectionné pour apporter son expertise au sein du projet et mener pendant une durée de 7 mois (juillet 2017 à janvier 2018) pour l’établissement des inventaires de mercure et l’analyse socio-économique du secteur d’exploitation artisanale de l’or en RDC. C'est ainsi qu'après le lancement à Kinshasa du projet MIA+NAP du 22 au 24 février 2017, il s'est tenu du 5 au 13 juillet à l'Université Catholique de Bukavu, une formation de l'équipe de recherche.

 
Ce projet est exécuté par l’Agence Congolaise de l’Environnement, appuyé de l’UNITAR (Organisation des Nations Unies pour la Formation et la Recherche), de l’UNEP (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) et en collaboration avec le centre CEGEMI de l’UCB et le Conseil d’Or Artisanal du Canada (Artisanal Gold Concil « AGC »). Il est financé par le Fond Mondial pour l’Environnement (GEF).
 
Bien que la République Démocratique du Congo n’ait pas encore ratifié la convention de Minamata sur le mercure, elle bénéficie tout de même d’un appui technique et financier de la part du GEF et des Nations Unies dans le cadre ce projet, qui a comme objectif de collecter les données sur le mercure dans différents secteurs afin de lui faciliter la ratification de ladite convention.
Les participants ont eu à suivre les exposés thématiques suivants :
 
  1. La formation sur l’étude du secteur de l’orpaillage et l’approche générique pour l’étude d’orpaillage, par Jordan de Haan l’UNITAR ;
  2. L’introduction à l’orpaillage et l’inventaire d’orpaillage, par Luc Lepage de l’AGC ;
  3. Les ressources en or de la RDC, par le CT Daniel Muhindo de la faculté d’Agronomie de l’UCB ;
  4. Techniques d’extraction d’or et d’utilisation du mercure en RDC, par le CT Bossissi Nkuba du CEGEMI ;
  5. L’ASGM : contraintes et opportunités, par Mr. Gabriel Kamundala du CEGEMI ;
  6. Les femmes dans les mines par l’Ass. Lucette Bikubanya du CEGEMI ;
  7. L’impact environnemental des mines d’or, par Mr. Franck Mugisho de la faculté d’Agronomie de l’UCB ;
En dehors des présentations scientifiques, les participants ont exécuté la méthodologie apprise dans les sites miniers de Twangiza et Kamituga pendant 5 jours et s’en est suivi une phase d’analyse des résultats obtenus. Cette étape de formation sera suivie par la recherche proprement-dite exécutée par une équipe de chercheurs du CEGEMI dirigée par le CT Bossissi Nkuba dans différentes provinces sélectionnées.
 
A la clôture de cette formation, au jeudi 14 juillet 2017, l’Agence Congolaise de l’Environnement a invité les parties prenantes du secteur de l’or dans différentes provinces de la RDC, à l’Université Catholique de Bukavu, en vue de la mise en place du Groupe Consultatif des Parties Prenantes « GCPP », une structure chargée de fournir des conseils, de soutien pratique et des informations pertinentes pour la formulation du Plan d’Action National de réduction de mercure dans l’orpaillage (NAP) et aussi dans sa mise en œuvre. Le Dr Marie-Rose Bashwira, experte en implications des femmes dans les mines au CEGEMI, assure la coordination de cette structure.

Partager avec vos amis sur:

Address
Adresse: adresse bugabo 02, Av. de la Mission, Commune de Kadutu Bukavu RD Congo
Tel : (+243) 993031592, 991585658
Email: info@ucbukavu.ac.cd