AGENDA

26 Séptembre

Colloque International : Appel à communication


Cadre général du colloque
Le présent colloque est organisé dans le cadre du projet Land Rush en partenariat avec l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR) Bukavu, l’Université Catholique de Bukavu, l’Université Catholique de Louvain et l’Université de Liège et des partenaires de la société civile. Le colloque est organisé en collaboration avec le projet MIS (Mandat d’Impulsion Scientifique) du Centre d’Etudes de Développement de l’UCL/Belgique. Il portera essentiellement sur un questionnement en rapport avec les expériences, les études et les échecs survenus dans la manière dont le développement a été pensé et mis en œuvre en République Démocratique du Congo (RDC). Il s’agira de réunir les acteurs académiques, politiques et de la société civile autour d’un débat qui questionne les avancées et les impasses en lien avec le développement, en partant des changements socio-historiques et politiques intervenus dans le processus de construction de l’Etat congolais. Plus particulièrement, il sera question d’analyser la trajectoire des acteurs, les leçons tirées et discuter de nouvelles manières de penser la question du développement en RDC eu égard aux changements globaux en cours. Le colloque offre également une opportunité de poser la question de la place des conflits politiques dans le processus de développement d’une part, et d’autre part le rôle de la recherche dans le changement et non-changement, les enjeux éthiques et méthodologiques que posent les interventions des acteurs-chercheurs dans le milieu rural.
Problématique posée par le colloque
Les changements politiques et économiques que connaissent de nombreux pays africains, en particulier la RDC depuis les années 1990 (Peemans, 2002), les dérives des politiques néolibérales (Khader, 1995), les échecs des OMD et l’incapacité des multiples programmes de coopération au développement et des politiques publiques internes à apporter des réponses aux problèmes de développement (Easterly, 2014) permettent d’interroger légitimement le développement dans ses acceptions théorique et pratique en RDC aujourd’hui. Les réponses apportées aux questions de pauvreté n’ont pas résolu le problème (Sachs, 2005 ; BM ; 2008 ; Collier, 2010). Les choix politiques et économiques de l’Etat n’ont pas permis d’améliorer les conditions de vie des populations locales. Les questions d’accès à l’eau, à l’électricité, aux soins de santé et services sociaux de base se posent encore et davantage (Nyenyezi et al., 2017). Les modèles économiques optés par l’Etat dans une vision néolibérale ont tendance à produire des effets pervers (Polet, 2016)...

Le constat effectué amène à poser une question centrale : comment penser ou repenser le développement (en RDC) au regard des expériences accumulées depuis les années 1960 et leurs multiples déceptions ? Telle est la question centrale autour de laquelle portera le colloque international de Bukavu qui aura lieu du 26 au 28 septembre 2017. Ce colloque sera un cadre d’échange entre théoriciens et praticiens du développement ainsi que les acteurs politiques chargés de la conception et la mise en œuvre des politiques publiques en RDC. Nous invitons les chercheurs et praticiens du développement à soumettre leurs abstracts en les cadrant dans l’un ou l’autre des quatre axes ci-après du colloque:

Sécurité, conflits et développement : Comment les questions de conflits et de sécurité influencent les dynamiques de développement locales ? Comment penser le développement en période post-conflit ou en transition ? Le développement rural est-il envisageable en contexte post-conflits ? Les politiques et programmes de paix tuent-ils le développement local ?Stabilisation et développement : comment challenger le discours de la paix libérale face aux enjeux réels de développement et au développement comme processus complexe ? Quelles pratiques des acteurs et comment répondent-elles aux attentes de développement ?

 Développement rural et ressources naturelles : les conflits liés aux ressources permettent-ils de penser le développement différemment ? Comment l’agriculture, la sécurité alimentaire, les dynamiques foncières et autres ressources naturelles sont-elles valorisées dans la marche vers le
développement ? Les pratiques actuelles de développement sont-elles inspirées des échecs passés ? Qu’est-ce qui inspirent les projets de développement rural aujourd’hui ? Les réponses des acteurs de développement permettent-elles d’apporter un changement social ? De quel
développement parle-t-on aujourd’hui ? Quelle logique sous-tend un certain type d’intervention en milieu rural ? En quels termes parle-t-on de développement dans les interventions actuelles ?

 Développement et réformes politiques :
dans quelles mesures les réformes politiques permettent-elles de relancer le développement ?Qu’est-ce qui a influencé les réformes dans le secteur foncier, agricole, ou des ressources naturelles généralement et quels impacts sur le développement rural aujourd’hui ? De quelles réformes a-t-on besoin dans le secteur dudéveloppement rural ?

Enjeux épistémologiques et éthiques des interventions et recherche-développement : quelles méthodologies adopter dans les interventions-développement ? Quels en sont les enjeux épistémologiques fondamentaux ? Quels apprentissages tirés des expériences de recherche et interventions-développement ? En quoi le terrain a-t-il influencé nos méthodes d’intervention ? Quelle place ont les enjeux éthiques dans nos recherches et interventions-développement ? Qu’est-ce que les logiques des acteurs nous ont-elles appris sur la manière de penser les interventions et recherche-développement ? Les recherches-développement ont-elles échoué ?

Calendrier
- Réception des propositions d’abstracts (300 mots maximum) : le 14 avril mai 2017
- Décision d’éligibilité des abstracts : le 14 mai 2017
- Réception des communications finalisées : le 18 juillet 2017.
- Du 26 au 28 septembre : colloque au Centre Régional de Paix à Bukavu, RD. Congo
NB : Nous encourageons néanmoins ceux qui ont des articles complets à les soumettre immédiatement ou
en soumettre un résumé de deux pages maximum.
Détails pratiques
- Les propositions de communications en format PDF doivent être envoyées aux adressessuivantes : landrushconf2017@gmail.com ; aymar.nyenyezi@uclouvain.be
- La langue de communication au colloque est le français (il n’y aura pas de possibilité de traduction simultanée), mais les articles peuvent être soit en anglais ou en français.
- Pour tout autre renseignement, veuillez contacter M. Emery Mudinga à mudingae@yahoo.fr ou téléphoner au + 32 495755909/+243971600598

Télécharger.



Partager avec vos amis sur:


Address
Adresse: adresse bugabo 02, Av. de la Mission, Commune de Kadutu Bukavu RD Congo
Tel : (+243) 993031592, 991585658
Email: info@ucbukavu.ac.cd